06 septembre 2008

Interview - Dieter Schöön


Dieter Schöön, le suédois qui nous avait surpris il y a quelques semaines avec Lablaza son premier album touche à tout et sévèrement opiacé entre Animal Collective et Brit pop revient avec nous sur son cheminement musical et ses petits secrets. Interview canapé au levé du lit, entre croissants et cafés.
_
Dieter bonjour, comment t'es tu mis à la musique ?
_
Tout a commencé avec l'album de Depeche Mode A broken frame… Je devais avoir 12 ans ou quelque chose comme ça. Bref je suis tombé amoureux de ce disque et c'est ce qui m'a poussé à commencer. J'ai commencé en jouant beaucoup avec différents groupes. J'avais 18 ans lorsque j'étais dans ce groupe appelé Okej et nous avons failli représenter la Suède à l'Eurovision, ha ha!! Finalement ils ont pris cette fille, Lena Philipsson qui a du terminer 28ème ou quelque chose comme ça…Quelle honte, j'aime à penser que nous serions devenu un Abba sans les artifices.
_
Tu sembles être bien reçu dans ton pays d'origine, comment ça se passe dans les autres pays?
_
C'est génial, la réaction à cet album est incroyable… Je me suis juste assis pour enregistrer dans mon petit studio à Gothenburg et ce qui est incroyable c'est que l'album a pris le contrôle de sa vie tout seul et qu'il voyage à travers le monde. C'est une sensation extraordinaire de recevoir des mails et chroniques d'endroits que vous ne saviez même pas qu'ils existaient. En France c'est particulièrement bon... vous êtes vraiment dans votre musique électronique et je pense que vous devez avoir trouvé un peu de ça sur Lablaza.
_
Dans notre chronique nous citons Animal Collective, The Beta Band, Archive et The Coral, des noms que nous n'avons pas croisés avant dans tes chronique. Qu'est ce que tu penses d'eux? Es-tu d'accord?
_
Et bien je suis un très grand fan d'Animal Collective assurément, mais je ne suis pas consient de leur influence directe sur moi. C'est pareil avec tous les groupes que j'aime… et il y en a tant. Je ne pense pas qu'il y ait une influence directe dans ma musique, mais il y a un feeling comme quoi "tout est possible". C'est d'avantage comme un esprit. Sinon je ne connais pas très bien le Beta Band ou Archive... en fait les Coral non plus…
_
Y a-t-il une part d'incertitude dans ta musique ou tout est sous contrôle?
_
Question intéressante... tout est complètement incertain!! Je ne m'assois pas pour composer quelque chose de sûr. Les choses changent à la dernière minute. Je suis constamment en train "d'esquisser" la musique pour voir ce que les chansons m'apportent. C'est la seule façon pour moi de travailler mais parfois c'est un problème parce que je ne peux jamais me souvenir comment j'ai créé certaines chansons. Mon disque dur s'est crashé pendant l'enregistrement de Lablaza et j'ai du refaire certaines chansons... Je n'avais absolument aucune idée de comment le faire. C'est pareil avec la vie... de temps en temps les membres du groupe me demandent de jouer quelque chose et je ne peux vraiment pas m'en rappeler.
_
Je trouve qu'il y a beaucoup d'atmosphères droguées dans ton album, c'est quelque chose de voulu?
_
C'est marrant parce que tu n'es pas le premier à me le dire mais c'est quelque chose dont je n'ai pas vraiment conscience. C'est évident pour "The Harbour’s Cold", j'aime certainement une bonne fumette. Certaines personnes m'ont dit que des chansons comme "Warm Hearts" sont très étranges et font ressentir une atmosphère droguée. Mais en fait c'est juste moi en train de m'éclater. Soit dit en passant, si vous vous sentez stone en écoutant mes chansons je pense que c'est plutôt bon signe.
_
Est-ce que tu connais et apprécies certains artistes français ?
_
Bien sûr, j'ai beaucoup écouté Colder, Winter Family, un peu de Sporto Kantes qui est très fun, errr Fantazio, des trucs comme ça. En fait une de mes chansons punk favorite est is Euthanasie pars Les Olivensteins… J'aimerais en trouver un peu plus sur eux mais je ne crois pas qu'ils aient fait grand chose d'autre? Et enfin il y a tous vos classiques: Piaf, Gainsbourg, Brel… tu sais, tous ces dieux et déesses de la chansons française.
_
Quelles sont tes ambitions et tes projets?
_
Mes ambitions sont très simples, continuer à enregistrer beaucoup de musique et faire plus de concerts.
_
Es-tu numérique ou physique dans tes écoutes musicales ?
_
Et bien généralement j'écoute les trucs qui sont sur mon Pc mais j'ai des caisses et des caisses de vieux vinyls que j'écoute pour les occasion spéciales.
_
Sans aucune objectivité, quels sont tes 5 disques préférés de tous les temps?
_
Ha ha… si tut me demandes demain ce sera certainement différent mais pour aujourd'hui disons :
_
Kraftwerk - Trans-Europe Express
Captain Beefheart - Lick My Decals Off, Baby
The Fall - Grotesque
Sly & the Family Stone - There's a Riot Goin on
Et un pour vous : Serge Gainsbourg Aux Armes et Cætera (Vol. 8 de mon gros coffret de compilation!)
_
le Myspace de Dieter Schöön
_
A lire aussi : Dieter Schöön - Lablaza (2008)

1 Comment:

Lucy said...

Très bonne interview..
Merci