30 avril 2018

Nico - The End... (1974)

Cet album, comment dire....constitue l'une des oeuvres les plus effrayantes à avoir jamais été gravées dans la cire. Et là où les oeuvres précédentes aux accents médiévaux - dans ce que l'on a coutume de nommer la trilogie de Nico - The Marble Index (69) et Desertshore (70) - se posaient déjà un peu là niveau matière sonore sinistre, The End..., son dernier volet enfonce carrément le clou.


Lire la suite

29 avril 2018

Eno - Taking Tiger Mountain (By Strategy) (1974)

Quel début de carrière pour Brian Peter George St Baptiste de la Salle Eno. Bidouilleur en chef, tripatouilleur de synthés, notre homme qui se décrit volontiers comme "non-musicien" - bon il joue des claviers tout de même - a déjà officié sur les deux premiers albums de Roxy Music. De loin les meilleurs, quoi qu'on dise, qu'on fasse. 


Lire la suite

26 avril 2018

Jacuzzi Boys + Volage - Paloma (Nîmes) - 25/04/18

Jacuzzi Boys 
Courtesy of Sylvain Mullerium

Ambiance pré-estivale à Paloma ; puisque c'est sur le patio et non dans le club qu'a lieu cette nouvelle This Is Not A Love Night. Problème auto-routier oblige, le line up a changé ; et ce sont les Ramones de Miami, les Jacuzzi Boys qui ouvrent les hostilités.


Lire la suite

23 avril 2018

Love Letters Festival - 19/04/18 et 20/04/18 Collection Lambert (Avignon) : le debrief


Deux jours de folie auront embrasé le Cité des Papes en avril. Deux jours pendant lesquels, tout était enfin possible : écouter de la bonne musique hors saison dans un cadre magique en plein centre-ville, sans craindre l'intervention d'esprits chagrins et de voisins excédés par le trop-plein de Db.


Lire la suite

12 avril 2018

Labi Siffre - Remember My Name (1975)

A la manière d'autres grands artistes noirs dont tout le monde connaît les musiques mais que personne ne cite, l'anglais d'origine nigériane Labi Siffre se stuerait dans un Panthéon  où pourraient se côtoyer des Lee Dorsey, Syl Johnson, Gil Scott-Heron ou bien encore Terry Callier, tellement plus trendy il est vrai.


Lire la suite

11 avril 2018

Cardiacs - Sing To God (1996)

Dès le titre de ce 7ème album - chiffre magique dans bien des discographies - tout est dit ; car on tutoie ici les anges. Cardiacs, né des cendres de Cardiac Arrest, mythique combo post punk qui ne réalisa qu'un single, est l'oeuvre de Tim Smith, grand allumé devant l'Eternel qui avec son frère Jim met sur pied dès la fin des années 70, le plus improbable des aréopages pop psyché à être apparus dans la banlieue londonienne. A être apparus tout court ; car ce groupe à géométrie variable comme on dit, ne ressemble à rien de connu.


Lire la suite