28 juillet 2014

Total Control - Typical System (2014)

La musique en terre australe ne passe pas que par le prisme du psychédélisme. La preuve en est faite avec ce second LP des australiens de Total Control qui ravive la flamme du punk de leurs cousins germains en y incorporant une couverture électro - synthétique. Le punk est mort, vive le post punk !

Après les déferlantes Tame Impala et Jagwar Ma, on pouvait penser que le pays des kangourous, anglo-saxon par héritage, aspirait à l'éternel rêve de l'utopie hippie. Que nenni avec ce quintet émergé en 2008 de la scène punk de Melbourne, insensible aux couleurs de l'arc en ciel. On dépose ici nos bagages dans un lieu qui respire la poussière d'un garage délabré, sueur au front, c'est dans ce contexte à minima que se prépare la révolution. On y scande la rage des espérances perdues, illusions vagues déchues, seul la colère sert encore de mana, animant les âmes dans la bulle de la globalisation, que l'on percera sans hésitation. Punk en sa demeure, Total Control s'est d'ailleurs fendu d'une collaboration avec les hystériques Thee Oh Sees dont on ne vous fait plus la présentation. Le morceau que vous trouverez ici vaut carrément le détour si vous êtes enclins aux énergies noirâtres.

Total Control signe avec Typical System son deuxième album studio, soit une productivité nettement moins chronophage que leur compères cités plus haut. Si la musique de ces wallabies opte pour une tendance punk ce n'est que pour mieux célébrer sa mort, et toute la vague de fraicheur qui déferla à la suite de ce tsunami. Ainsi s'ouvre le disque avec « Glass », miroir dans lequel se reflète le spectre des 80's, new wave au garde-à-vous, élégamment entrainée dans une danse aux courbes synthétiques. La voix de Den Stewart se transpose alors de cris enragés inhérents au punk et son "no futur" vers une aspiration plus chantée et sucrée, quoique glaçante et nonchalante. Difficile de ne pas repenser aux londoniens de Toy comme sur les titres « Flesh War » « Safety Net », leur niaiserie en moins.



Typical System témoigne ainsi d'un paysage musical révolu mais remis au goût du jour avec brio, enchainant les pistes avec une cohérence artistique qui inspire une certaine maturité. N'hésitant pas à incorporer des nappes électroniques syncopées à la manière des Liars, le son des australiens appelle au nihilisme d'un monde désolé par sa condition. Et au titre « Liberal Party » de pendre ses libertés, emportant nos oreilles dans une complainte répétitive aux élans mystico - électriques, supportés çà et là par l'introduction de cuivres bienfaisants. A peine le temps de se remettre de ce petit upercut sonore que des palpitations parcourent notre chair sur les premières mesures de « Hunter », shoegazing spatial incantant une messe éléctro toujours plus obscure.

Pas ou peu de rayons psychédéliques présents donc, le disque préférant faire face au côté sombre de la lune, émaillé qu'il est par des fulgurances à la nature noire équivoque "Black Spring", "2 Less Jacks". Et au label américain Iron Lung de compter avec cette formation à contre courant pour l'avenir. Quid du paysage sonore à définir et redéfinir, la tendance se veut réactionnaire, mais quand les influences sont bonnes on ne peut légitimement faire fi de ce plaisir anachronique, habile mélange de couleurs à peine décrépit par les affres du temps, intemporel ?

En Bref : Total Control souffle sur les braises du punk, récitant avec justesse un nihilisme encore très légitime, tout en se déportant vers des arcanes mainstream, qui ouvriront au grand nombre les portes d'un pan musical ressuscité.





Le bandcamp de Total Control

"Two Less Jacks"

5 Comments:

Ju said...

Super disque en effet ! Je vais le creuser encore un peu.. Merci !

Bouddhanight said...

Heureux que ce disque te plaise, après je sais pas si tu vas pouvoir creuser très profondément... A surveiller bientôt le premier Lp de Jessica 93 :)

Bise et bon vent canadien

HIPHOP said...

mais Jessica 93 il a déjà livré un LP : "Who cares ?"

Bouddhanight said...

Oui en effet, un six titres, un peu léger pour un long format mais reconnu comme un Lp tu as raison..

Ju said...

Hey Julien, as-tu écouté leur précédent album, Henge Beat, sorti avant mais réédité il y a peu?

Pas trop mal en tous cas, mais celui-la est quand meme plus efficace.

A+
Ju