13 janvier 2020

Top Dodb, la décennie 2010-2019


Putain 10 ans ! 10 ans de chroniques, qui ont vu passer de jolis disques quand on y pense. On ne boudera pas notre plaisir. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y en a eu pour tout le monde. En témoigne l'extrême diversité de choix effectués par nos trois mélomanes restant, Nickx, Ju et Bouddahnight. Peu de disques en commun (à part Tame Impala et Kurt Vile), mais peu importe, il faut de tout pour faire un monde. Et à voir ces trois tops on a envie de se replonger dans les disques qu'on avait oublié qu'on aimait et dans ceux qu'on avait oublié d'écouter. Et on a déjà hâte de découvrir la prochaine décennie ! On se donne donc rendez-vous dans 10 ans pour faire le bilan, et d'ici là, pour lire plein d'autres chroniques. Bonne décennie !

Lire la suite

06 janvier 2020

Top Dodb 2019


Sans doute parce que l'heure n'est plus à se précipiter mais bien à prendre son temps, c'est toujours avec un peu de retard que Des Oreilles Dans Babylone vous présente son habituel top de fin d'année. Et alors que les rangs de chroniqueurs n'ont jamais été si clairsemés, nous avons quand même écouté de belles nouveautés cette année qu'il serait dommage d'ignorer.

A défaut de vous livrer un top commun et homogène, et avant de vous proposer l'inmanquable classement de la décennie, voici les tops individuels de nos trois plumes restantes, Nickx, Ju et Bouddhanight. Chacun y a trouvé son compte, et seuls Unloved, Kit Sebastian ou The Specials ont su créer le consensus pour cette édition. On lâche rien et bonne année !


Lire la suite

23 décembre 2019

Nino Ferrer - Ex Libris (1982)

C'est son Sally Can't Dance à lui. L'album maudit de Nino Ferrer sorti en pleine époque anachronique, celle où les productions variété et vulgaires façon Goldman ou Balavoine faisaient florès.


Lire la suite

03 novembre 2019

The BellRays - Bar Brooklyn (Stockholm) - 28/10/19

Le couple Lisa Kekaula /Bob Vennum en action

Les BellRays de Californie poursuivent en Scandinavie une longue tournée des clubs qui les a vus faire étape en France récemment. Dans l'atmosphère surchauffée et intimiste du bar-restaurant Le Brooklyn, le couple - à la scène comme à la ville - composé de la plantureuse Lila Kekaula et de Robert Vennum distille deux heures durant avec ses deux acolytes, ce rhythm and blues qui a fait sa gloire. Blues, refrains gorgés de soul.

Il est dommage que la sono au taquet gâche le savoir-faire mélodique du groupe qui pour être fruste s'avère jouissif. Nos conduits auditifs en perdront sans aucun doute quelques Db pour l'éternité. Heureusement l'énergie déployée demeure exemplaire et Lisa très accorte perpétue le Hygga local. Nous affirmant que les BellRays ne sont pas en ville pour Rob, Stefan, Justin ou elle-même, mais bien pour chacun de nous. On n'en doutait pas une seconde.


Lire la suite

17 septembre 2019

Taxi Girl - Seppuku (1982)

A l'origine il était prévu qu'une lame de rasoir ornât la somptueuse pochette de Jean-Baptiste Mondino. Ceci sans doute pour être raccord avec l'esprit yakuza et le mood mortifère de l'unique album de Taxi Girl.

Las la censure et plus prosaïquement les risques d'endommagement pour les disques voisins dans les bacs ont eu raison de cette lumineuse idée. Ne resterait donc que la geisha et son sabre.


Lire la suite

14 septembre 2019

Blood, Sweet & Tears - Child Is Father to the Man (1968)

Blood, Sweat And Tears est de ces groupes que l'on respecte et auxquels on ne peut guère reprocher le manque de musicalité ou de savoir-faire. Pourtant on les cite rarement, oublieux de leur virtuosité, de leur art de la reprise.


Lire la suite

28 août 2019

Silver Jews - American Water (1998)

Voilà déjà deux semaines que le couperet est tombé, David Berman - tête pensante du groupe américain Silver Jews - a été retrouvé mort à 52 ans, pendu dans une chambre d'hôtel de New-York. Le choc. La liste de mes idoles suicidées n'en finit plus de s'allonger (Elliott Smith, Sparklehorse, Vic Chesnutt, Gravenhurst, Jay Reatard...), de quoi sérieusement se remettre en question. Qu'aime t-on tant chez les artistes inadaptés ? Où commence le voyeurisme ? Le talent est-il proportionnel au nombre d'addictions ? Pourquoi ? Et à chaque fois l'occasion, comme s'il en fallait une, douloureuse, de se replonger dans leur discographie, pour essayer de comprendre.


Lire la suite

24 août 2019

Suzanne Vega - 99.9F° (1992)

Elle a bien changé la jeune femme aux courbes efflanquées de l'impérial premier album, sommet folk des eighties (Suzanne Vega - 1985). D'une adolescence ballotée où elle devait faire le poing pour se faire respecter dans le quartier hispanique de Harlem, de ce père absent qui lui inspirerait pourtant les mots si matures de son premier essai épatant, on la retrouvait quelque 10 années plus tard épanouie et donnant un second souffle à sa carrière discographique.


Lire la suite

27 juillet 2019

Midi Festival - Hyères (26/07/19)


Contre vents et marées et face à la multiplicité de ses concurrents, le Midi Festival de Hyères perpétue sa mission de défricheur musical. Sur le très beau site archéologique d'Olbia et face à la mer, l'édition 2019 ne faillit pas à règle. Et pour sa deuxième soirée offre un casting the next big thing qui en jette.


Lire la suite

03 juillet 2019

Arab Strap - Philophobia (1998)

Atteints de philophobie nos écossais ? Cette drôle de terminologie qui en psychanalyse désigne la peur panique de tomber amoureux et tous les subterfuges qui en découlent pour y échapper est l'intitulé du deuxième album des Glaswegians d'Arab Strap.


Lire la suite

28 juin 2019

The Specials - Encore (2019)

Ils ne se sont évidemment pas cassés pour le titre de leur album qui fait en plus écho à leur More de 1980. Pas plus que sur le visuel mornement gris à peine rehaussé d'un lettrage embossed. Mais l'essentiel est ailleurs : 29 ans après leur dernier morceau de bravoure, les Specials sont de retour.


Lire la suite

17 juin 2019

Novalis - Banished Bridge (1973)

Cousins d'écurie de Neu!, Amon Düül, Jane, Cluster, Klaus Schulze ou autre Guru Guru au sein du remarquable label Brain, le groupe de Hambourg est généralement le laissé pour compte du krautrock.


Lire la suite

11 juin 2019

Fontaines D.C. - Dogrel (2019)

Au commencement était Fontaines. Et derrière ce curieux nom français hommage au personnage de Johnny Fontane (Le Parrain), un drôle de quintette qui ne recélait pas moins de deux Conor. Pas de doute, cette nouvelle coqueluche du rock indé anglophone était forcément irlandaise. Après deux singles d'after punk brut de décoffrage ("Liberty Belle" et "Hurricane laughter"), les cinq membres de Fontaines originaires de Dublin allaient accoler l'acronyme de leur ville à leur nom : Fontaines D.C. était né.


Lire la suite

05 juin 2019

Luc Cousineau - S/t (1976)

Le répertoire québécois a cela de bien qu'il ne cesse de nous surprendre, pour qui sait par où le prendre. D'aucun auraient passé leur tour devant cet artiste, plutôt confidentiel dans nos contrées, mais véritable star chez nos cousin d'outre Atlantique. Comme avec Rêve Et Amour de Johnny ou L' Interrogation de Dick Rivers, on se trouve ici en présence d'un album à part dans la carrière d'un chansonnier finalement assez classique. Un disque presque inconnu aussi là bas, que s'arrachent (un seul pressage vinyle ever, pas de cd) quelques initiés férus d'albums d'albums transgenres, à la frontière de la library music, d'une liberté créatrice débridée.


Lire la suite

03 juin 2019

#TINALS 7ème édition - 30/05, 31/05 et 01/06 2019

Grian Chatten (Fontaines D.C.)
courtesy of Catherine Biasetto

Le chiffre 7 n'est pas que magique ; il est aussi symbolique. D'un virage à 180 degrés pris par l'emblématique festival nîmois. Exit le côté bling bling de têtes d'affiche bien installées qui lui avaient été reprochées lors de la précédente édition. Et si l'on déplore une représentativité moindre des artistes black soul jazz et une orientation pop indé affirmée, force est de reconnaître que ce faisant, le TINALS renoue avec la ligne éditoriale de ses débuts.
Que s'est-il passé pendant ce très chaud pont de l'Ascension ?


Lire la suite