18 février 2013

Jacco Gardner - Cabinet Of Curiosities (2013)

Une petite virée hype dans les tréfonds de l'esprit tourmenté de Syd Barrett, ça vous dit ? Revenu aux affaires sous les traits d'un frêle et discret batave -comme Outsiders, comme Q65, chouette !- il est difficile en effet de ne pas songer au lunatic des soirées art-school psychédéliques londoniennes, à l'écoute de ce debut.

Pour l'esprit et le parti-pris rêveur mais aussi et notamment sur "The Ballad of Little Jane", où le phrasé est absolument identique.

Comme c'est souvent de mise, il faudra s'attendre à bouffer de ce jeune hollandais. Ce disque est parti pour faire le buzz des Inrocks, Télérama, de partout ; comme on bouffa naguère des hipsters surfaits de MGMT. Mouais......

Il est préférable d'évoquer au sujet du jeune Jacco Gardner qui lui aussi compose et joue de tout, une sorte de version néerlandaise de Kevin Parker des Tame Impala, qui dans une version plus éthérée et moins saturée, aurait pu s'enticher de ces délicats entrelacs de guitare et giclées de Mellotron flûte et violons.

S'il ne s'était fourvoyé pitoyablement dans le disque bobo dépourvu de chansons de Melody's Echo Chamber, abominable et interminable fourre-tout vaguement rétro, qui a mis votre serviteur très en colère !

Ici, il sera bon de regretter oui ! les basses Hohner pincées de Stereolab ou de Broadcast, on ne se privera pas de louer la Leslie du choeur de "Summer's Game", le clavecin présent un peu partout, car cette fois, les chansons sont bien au rendez-vous : de "Clear the Air" où Syd -impossible de ne pas l'avoir constamment en tête- se serait invité sur le tapis musical et chatoyant jadis déroulé par Air, "Cabinet of Curiosities", curieux et perturbant instrumental, "The One Eyed King", très beau morceau baroque, à peine plus enlevé que les autres, la douce valse "Watching The Moon", l'ensorcelante "Puppets Dangling", j'en passe et des aussi brillantes.

Alors c'est vrai que l'on pourra justement renâcler à une certaine uniformité due à l'obsession vintage du bonhomme, un ensemble où parfois se distinguent difficilement certaines chansons entre elles, un timbre de voix peut-être encore trop prisonnier de la production pour véritablement s'affirmer.

On ne boudera cependant pas notre plaisir à écouter de vraies chansons, finalement un des seuls plaisirs véritables ces jours-ci !

En bref : il a 20 ans, est hollandais et joue de tout. Jacco Gardner gagnera à affirmer une personnalité pour l'heure encore empreinte de Roger le fou ; mais on ne manquera pas de  saluer le coup d'essai pop nostalgique. Et revenir en deuxième semaine pour mesurer les progrès accomplis.




Acheter Cabinet Of Curiosities chez L'International Records

A noter que Jacco Gardner sera à la Flèche d'Or à Paris le 9 avril prochain

Le clip de "Clear the Air" :



"Puppets Dangling":

11 Comments:

Ju said...

Ah bin ça alors ! Moi qui comptais m'atteler à la chronique de ce disque ! J'en aurais dit sensiblement la même chose, avec peut-être plus d'enthousiasme (ta chronique reste finalement mitigée pour un 4), peut-être en y ajoutant les Zombies...

Du reste je te trouve assez dur avec MGMT (à bien y le réécouter, il fallait avoir les couilles pour sortir le difficile d'accès Congratulations sur une major après le hit Oracular).

Quant à Melody, bien que je l'ai peu écoutée, ça n'avait pas l'air si mal que ça.

Bises
Ju

HIPHOP said...

Je soutiens mon Nickxx et son art de la nuance!
bises
j

Nickx said...

Merci Jé !

@Ju, non le MEC est une merde absolue ; la nana ne sait pas chanter, tout n'est que bouillie sonore sans l'ombre d'une chanson !

Va voir sur Deezer ce que j'en pense !

Pour le Jacco, relis la chronique, j'en dis le plus grand bien ; j'essaie juste de tempérer le concert de louanges qui va s'abattre sur lui, et essaie de m'imaginer ce que sa musique pourrait donner, débarassée d'un trop plein d'artifices vintage.
Car on a déjà entendu tout cela !

Mais sinon, son disque est très bon, et a tout de l'ovni musical de la rentrée !

Nickx said...

Ah, sinon désolé de te couper l'herbe sous le pied !

Pour MGMT, on devrait pouvoir en juger assez vite, puisqu'un 3ème LP arrive bientôt !

Perso, leurs disques, notamment Congratulations - car le premier avait ses bons moments- ont plus vertu à servir de cale sur l'étagère plutôt qu'à être sur la platine !

Mais bon, je dis ça....:)

Sinon, et même si je floode, j'annonce le Jacco Gardner comme étant un des Tops de fin d'année, et un des albums qui recueilleront le plus de commentaires sur DODB !

Tout ça pour dire que je l'aime bien ce garçon, hein ?

Ju said...

Pas de soucis, tu ne me coupes rien sous le pied, j'en ferai un autre !

Ouais MGMT on verra ! Je trouve que t'as des cales d'étagères de luxe quand même ( ;

Et un commentaire de plus, un !!

Dave said...

Je n'ai rien à dire sur cet album, ne l'ayant pas écouté, mais je tenais absolument à laisser un commentaire pour faire plaisir à Tonton Nickx. C'est fait !

chapito said...

Salut tous!

Cet album est une merveille dès la première écoute et semble se bonifier par la suite: un savant mélange de Pink Floyd, mais ceux des petites vignettes pop jalonnant leurs premiers disques ("jugband blues", "cirrus minor", "if" ou "a pillow of winds") et du premier album de Peter Von Poehl pour la voix et les arrangements féériques. Spendide vraiment.

PS:
Congratulations de MGMT est le meilleur disque sorti cette année-là et enfonce leur premier effort sans soucis (3 tubes et puis rien).

Nickx said...

Je ne te suis évidemment pas sur Congratulations, album à étagère selon moi ; en revanche, je suis tout à fait OK avec ta comparaison sur Peter Von Poehl !
J'avoue que l'idée m'a traversé l'esprit en l'écoutant !

Disons que si j'ai une réserve à formuler sur ce disque qui est au demeurant très bon, c'est que le vintage, l'insrumentation clavecon/mellotron tellement appuyée, l'absence d'une voix forte en tout cas qui se détache de ses modèles, fait que j'ai l'impression d'avoir déjà ce disque des dizaines de fois en au moins aussi bien !

C'est sans doute cette réserve qui a pu rendre ambigüe ma chronique et qui justifie que je ne lui a pas décerné cinq ronds.

En revanche, cet album est effectivement excellent et j'assume totalement les quatre ronds que je lui ai octroyés !

J'attends simplement le cap du deuxième long format pour voir si le petit Jacco arrive à affirmer davantage sa personnalité !

Quoi qu'il en soit et comme je le dis souvent, mieux vaut piquer un bon riff qu'en inventer deux mauvais (c'est pas de moi).

Merci en tout cas pour ton commentaire !

HIPHOP said...

je n'ai pas d'avis sur votre pré-buzz néopsyché vintageux
en revanche un album de nicole willis et des soul investigators vient d'arriver dans les bacs !
j

Nickx said...

Oui, et Jimi Tenor, son mari dont on ne parle pas assez.

Nickx said...

Sinon HIPHOP, on ne saura reprocher au président du fan club d'Anal Cunt d'annecy-le-Vieux de ne pas avoir d'avis tranché sur une gâterie pop revivaliste.