17 octobre 2014

Caribou - Our Love (2014)

Our Love, dépositaire d’une tendresse relative au calme que peut inspirer l'animal dont il a chipé le nom, l'ami Caribou entend embras(s)er nos écoutilles d'une onde chargée en phéromones libidineuses. Froideur du son, mielleuses compositions, génie polyphonique, la bête livre un disque aux oscillations sonores troublantes.

Première partie de Radiohead en 2012, des stades qui s'ouvrent en grand depuis le succès public et critique de Swim et le phénomène électronique que Caribou est en passe de devenir s'amplifie encore un peu avec le titre éponyme "Our Love", petite tuerie de progression rythmique aux élans rétros 90’s. Une piste qui suffit à elle seule à résumer le hiatus de l'artiste. A savoir une brillante science musicale, quasi mathématique, combinée à un enrobage atmosphérique qui peut se révéler parfois glissant. Car lorsque le cadre de la composition sort des champs d'une onde sonore mêlant minimale et house, les arrangements plus pop perdent de leur immédiateté et l'ennui se profile à l'horizon.

Ça marche sur le fameux "Our Love", ça dérape sur d'autres "Second Chance", et ça se termine comme un reflet déformé au travers du miroir "You Love Will Set You Free". C’est dans les remous que la musique du canadien Daniel V. Snaith fait véritablement effet, renvoyant certains passages ambiants du disque, au titre de la simple anecdote. Et pourtant difficile de ne pas courber l’échine devant l'effervescence rythmique imprimée par ce quatrième opus aux contours électroniques favorisés. Une esthétique musicale introduite de manière immédiate par l’ouverture « Can't Do Without You », douchant l'auditeur d'une joie de vivre aux effets communicatifs et instantanés, une disposition confirmée ça et là comme sur l’enivrant "Julia Brightly".


C'est ainsi dans ces espaces délestés de toute gravité que Caribou affirme au mieux son art, porteur de diaboliques cadences qui casseront avec aisance les reins des corps les plus statiques. Dans ces moments de tornade électronique, toute matière devient poussière, et à l'esprit d'être aspiré dans une dimension aux confins stellaires d'où il sera difficile de revenir...

En Bref : Our Love déploie une électro décomplexée, croisant expérimentation sonore et consensus mélodique. Un mélange qui ouvre la voie à des passages "EDM" stratosphériques et fatals pour le cœur malgré un ensemble au final inégal.





Clip officiel "Our Love" :

3 Comments:

Emmanuel said...

J'aime beaucoup "Second Chance". Je trouve que le son s'y déploie avec une très belle densité.

Julien Naït-Bouda said...

Certes, mais la tonalité du tire fout limite la gerbe malgré un très bon traitement sonore...

Bouddhanight said...

Ce titre m'a fait l'effet d'un trop plein limite gerbant. Le traitement du son y est réussi mais la tonalité qui se dégage du morceau, pas possible... après des goûts et des couleurs...