29 janvier 2009

Late Of The Pier - Concert à Bordeaux le 27/01/09

Devenu spécialiste de la chronique casse-gueule, et après un Franz Ferdinand controversé, ne manquait que le live d’un groupe bouc émissaire d’une année passée. Poussé par la curiosité, ou par un simple élan masochiste, j’arrive à enrôler l’ami Fabien dans l’affaire et enfile mon nouveau sweat fluo acheté pour l’occasion, il ne faudrait pas que l’on nous reconnaisse. Et ce qu’il va se passer ensuite, il faut le voir pour le croire, c’est que malgré tous nos à priori tirés de l’écoute fastidieuse de Fantasy black channel, LOTP n’est pas pire !

On s’en serait douté, le quatuor est très très jeune. Et la première surprise vient de leur propension au multi-instrumentalisme. Samuel Eastgate notamment, le leader, qui semble s’amuser à venir taquiner ses collègues, un coup aux synthés, un coup aux séquenceurs, un coup aux percus, le tout avec une guitare constamment dans les mains. Quant à sa voix, elle ne tient vraiment la route que dans les moments les plus énervés. Peut-être un problème d’amplification mais j’en doute.

Et on en arrive à la vision d’ensemble : à mille, allez, disons à cent lieues de l’image que je m’en faisais. Très loin d’un schéma classique couplet / refrain / couplet, les titres de LOTP ne sont pas si simples que ça. Et "The bears are coming" recèle bien des tiroirs. Quant à "Random girl" ou "Heartbeat", le live fait ressortir les synthés d’une manière presque lo-fi, en tous cas bien moins saturé que sur disque.

Quoi qu'il en soit l’énergie déployée dans une salle pas franchement fofolle est remarquable. Et même si après réflexion, je leur préfèrerai toujours un bon Of Montréal, un acceptable Klaxons ou même un moyen Friendly Fires, LOTP (du moins en tant que groupe) ne méritait certainement pas notre acharnement aveugle. J’en veux pour preuve la confession de l’ami Fabien : "Des fois c’est chiant de se rendre compte que l’on a eu tort". Il n’en reste pas moins que 15€ les 45min, c’est un peu chéros.

Le site de LOTP et celui de la Rockschool Barbey

A lire aussi : Late Of The Pier - Fantasy black chanel (2008)

"Focker" :

8 Comments:

HIPHOP said...

peut-être vont-ils évoluer dans le bon sens, qui sait ? et nous devrons tous manger notre chapeau. Mais avant toute chose, il faut qu'ils aient l'air un peu moins con sur les photos.

Dave said...

Jaloux, va ! T'aimerais bien pouvoir te faire une frange comme ça, hein ?

Humble Bumble said...

"très loin d’un schéma classique couplet / refrain / couplet, les titres de LOTP ne sont pas si simples que ça."
sans déconner, vous vous en rendez compte maintenant? vous l'aviez écouté l'album, vous êtes surs?

je les ai trouvés très moyens en concert (interprétation très proche de l'album, peu ou pas de présence et finalement un gros manque d'énergie), mais l'album a quand même de bons moments (Space and the woods, The bears are coming, Focker) même s'ils sont moins "foufous" et originaux que des Of Montreal...

j'attends de les voir murir, surtout sur scène, je pense qu'ils ont un potentiel. mais ils sont encore bien jeunes et ça se ressent, surtout en concert.

HIPHOP said...

s'éloigner du schéma classique couplet/refrain n'est pas une qualité en soi, c'est une forme d'écriture comme une autre, en attente d'un contenu. ça peut donner le meilleur comme le pier. ce n'est pas Nickx qui me contredira.
à leur âge j'avais déjà plus de frange, mais j'avais l'air moins con sur les photos, j'insiste.

Emmanuel said...

Il est certes probable que j'aie fait un blocage sur ces têtes de cons avant même d'aborder leur musique mais Oui Oui Oui nous avons écouté ce disque!!! qui aurait été peut-être meileur s'il avait suivi le "schéma classique couplet/refrain" d'ailleurs.

Emmanuel said...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dave said...

Bien sûr qu'ils ont des têtes de cons, HIPHOP! C'était une boutade! M'enfin!

Nickx said...

+8, à présent.......décidément !
Ils savent y faire les mecs !

Pour ce qui est de la musique des Late Of The Machin, je persiste et je signe : leur musique n'est même pas mauvaise, ça s'écoute sans souci aucun !

C'est pire en fait : leur disque est juste inintéressant !

Ce qui conjugué à leurs trognes, dont HIPHOP souligne bien le fait qu'elles sont à claquer, les conforte bien dans la catégorie de groupe qui leur sied le mieux, les groupes kleenex !

Dans quelques mois, et une fois passée la dernière éruption de séborhée acnéique, ils auront splitté ou auront pondu un disque encore plus vain que le premier !

Faut savoir relativiser, amis babyloniens ; je veux bien "relativiser" certaines erreurs d'appréciation - tenez, Animal Collective que je prenais pour un groupe plus poseur que doué,

mais là en l'occurence, on n'a pas vendu notre âme au diable, et Late Of The Pier est plus proche d'un best-of compilé par Nagui que du Hall Of Fame, hein ?