24 novembre 2008

Feuilleton audio : les micro-labels - #2 Makasound

Suite de notre feuilleton sur les micro-labels de musique. Après Michel Pampelune, de Fargo records, c'est au tour de Nicolas Maslowski (ci-contre), créateur du label reggae Makasound, de présenter sa structure et d'évoquer son travail quotidien. Je ne vous en dis guère plus et vous laisse écouter ce son d'une dizaine de minutes, réalisé en début d'année, je le rappelle, pour l'émission de France Inter Esprit Critique.


# 2 : Nicolas Maslowski (Makasound). Nicolas Maslowski a créé Makasound en 2001. Suite à un voyage à Kingston, il essaie de diffuser le premier disque d'un chanteur de reggae à l'époque encore inconnu : Winston « Electric dread » McAnuff. Devant le refus des labels et distributeurs, Nicolas créé alors sa propre structure. Diary of the silent years de McAnuff sort en 2002. Depuis, Makasound (« maka » signifiant épineux en patois jamaïcain) a réédité de nombreux classiques de la musique reggae. On peut citer pêle-mêle les Black Roots, Alton Ellis, Linval Thompson ou encore Bunny Lee. Depuis, via ses subdivisions, le label a également investi de la champ de la musique africaine (Takana Zion, Alpha Wess...) et française (Java, Camille Bazbaz notamment). La série acoustique « Inna de yard », enregistrée à Kingston dans le jardin du célébrissime guitariste Earl « Chinna » Smith, reste pour moi le plus beau jet de Nicolas Maslowski et son équipe. Pour l'heure, Junior Murvin, Ras Michael Junior et The Mighty Diamonds, entre autres, se sont prêtés à l'exercice.



Télécharger le son au format mp3



Le site web de Makasound et celui de l'émission Esprit Critique


A écouter : Feuilleton audio : les micro-labels - #1 Fargo


A lire : The Mighty Diamonds - Inna de yard (2008), Black Roots - In Session (1985/2007) et Kiddus I - Inna de yard (2005)


Petite session video « Inna de yard » (sous-titrée en Danois ou Suédois!) avec Leroy Wallace, Earl Smith et Kiddus I :


3 Comments:

Dave said...

Tiens, tiens... Un rédacteur qui finit patron de label...
Excellente interview Fab!
Bises

HIPHOP said...

dans la série Inna de yard, tu conseilles lequel ?
bises
J

Fabien said...

Et bien, je te conseillerai en priorité le Kiddus I que Martin, feu chroniqueur de DODB, nous avait signalé. Le Ras Michael Junior vaut également le détour, dans un trip plus écorché et pieux (Jah Jah Jah!). Niveau instrumentation, ces deux disques sont construits autour de la voix des chanteurs et d'une simple guitare sèche. Pour trouver davantage de percus Nyahbingy, il faudra s'orienter vers le Cédric Congo Myton ou la galette "dans le jardin" des Mighty Diamonds (que j'avais chroniqué à l'époque). Bref, parmi cette constellation de jolis disques, tu trouveras certainement ton bonheur.

salut l'ami,

fab