22 décembre 2008

Kid Loco - Party Animals & Disco Biscuits (2008)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Kid - qui n'en est plus un depuis longtemps - fait toujours très fort au niveau de ses pochettes ! Personne n'a oublié l'emballage sleazy de Kill Your Darlings (2001), et c'est justement parce que ce dernier remonte à plus de 7 ans, qu'on s'est précipité comme des morts de faim sur ce 3ème effort du DJ Shadow des Hauts de Seine !

Jamais là où on l'attend, artiste imprévisible entre tous, qu'allait nous pondre ce coup-ci Jean-Yves Prieur, après l'easy-listening raffinée de A Grand Love Story (98), les différentes déclinaisons DJ Kicks, les soundtracks lounge, le parti pris plus rentre-dedans avec guitares de Kill...?
Réponse, Kid Loco fait du Kid Loco, sans que ce nouvel LP ne rabâche en quoi que ce soit les sonorités enchanteresses des albums précédents. Kid sait se renouveler, tout en gardant ce son qui lui est propre, et qui a fait de lui l'un des fleurons de la french-touch du siècle dernier !

L'essentielle nouveauté est le parti pris chanté de ces 11 pistes, là où le Kid naguère, usait d'instrumentaux ou de voix féminines diaphanes pour enivrer son monde. Alors, l'on trouve un peu de tout, dans cet océan d'orgue Hammond, ici instrument phare. Cela va du Air d'avant la boboïsation, époque Virgin Suicides sur, ironie du sort un "Theme From The Graffiti Artist" qui reprend justement un autre score précédemment enregistré par notre homme. L'irrésistible "The Specialist" évoque lui aussi l'univers autrefois ensorcelant des versaillais, avec un hypnotique orgue où les Charlatans rencontrent Sofia Coppola via Air, donc....

Le natif d'Antony, d'humeur accorte, nous sert aussi un réjouissant morceau de country pure à grand renfort de slide, "Love Is A ll Around" et qui ne dédaigne pas lui aussi loucher vers le dance-floor, changeant d'option instrumentale en cours de route. Puis ce sont les scratches exercices de style sur le lascif "Oh Lord" d'ouverture, ou bien encore ce "Pretty Boy Floyd" - qui a dit Pink Floyd ?!

Cymbalum et cloches Morriconiennes sont au menu du rétrofuturiste "Hijack Blues #9". Il y a enfin et surtout, bien nichée au coeur du disque et nullement mentionnée au verso de la pochette, cette invraisemblable reprise du "Ann" des Stooges, totalement entêtante, justifiant amplement le statut de cover de l'année, en tout cas une reprise utile, et qui apporte quelque chose à l'original ; il n'y en a pas tant !

Nous irons vérifier dans quelques semaines live ces bonnes intentions, puisque rendez-vous est d'ores et déjà pris pour se mesurer sur la scène du très attrayant Cargo de Nuit d'Arles en février !

En bref : Kid Loco nous la joue pop rétro, et reprend du service à temps plein derrière le mike, avec une jubilation forçant le respect, et qui donne furieusement envie de trépigner !




le site de Kid Loco, son Myspace

le clip de "Pretty Boy Floyd"
C

3 Comments:

h said...

entièrement d'accord je m'en vais lui faire également un post prochainement

PS : tes liens Myspace et kid loco ont un léger souci...

Nickx said...

Merci h !

Mais de quels soucis parles-tu ? I semble que tout marche parfaitement !

A moins que SuperModo soit passé par là.....

Anonyme said...

Finally, an issue that I am passionate about. I have looked for information of this caliber for the last several hours. Your site is greatly appreciated.