18 octobre 2008

Rock The Bells - le 10 Novembre 2008 au Zénith de Paris

Evidemment, ça se passe au Zénith et ce sera à coup sûr un joyeux bordel. Mais comment bouder son plaisir lorsque le plus gros festival hip-hop du monde honore Paris avec une affiche comme la France n’en a peut-être jamais connu ? Car c’est bien la crème de la crème du hip-hop intelligent et jazzy qui a été convoquée pour un show s’annonçant en tous points exceptionnel. Avec Scratch, beatboxer virtuose des Roots en guise de monsieur Loyal, les Parisiens assisteront, en plus d’un live des habitués des scènes locales que sont les De La Soul, à trois événements. D’abord, la première performance de Nas en Europe depuis la sortie de son neuvième album, initialement appelé Nigger et désormais sans titre sous la pression de la censure américaine. Ensuite, l’exclusivité des titres d’Extatic, la nouvelle galette de Mos Def, qui trouve encore le temps de rapper entre deux tournages de navets hollywoodiens. Mais surtout, une imprévisible et réjouissante reformation des légendaires californiens de Pharcyde, amputés de la moitié de leurs membres depuis dix longues années.

Rock The Bells, devenu itinérant après plusieurs éditions en Californie, s’est fait une spécialité de ces reformations spectaculaires, rabibochant le Wu Tang et A Tribe Called Quest en 2004, puis Rage Against The Machine en 2007. Voilà ce qui s’appelle utiliser son argent à bon escient. On les en remercie. Seul hic : le prix des billets s’en ressent, de 45 euros (+ frais de location) pour une place dans la fosse à 200 euros pour un “pack VIP”... Mais quand on aime le bon hip-hop, on serre les fesses et on paye.

Lundi 10 Novembre 2008 (veille de jour Férié)
Ouverture des portes à 18h00


Acheter sa place

Dernière minute : Ceux qui auront encore quelques euros à dépenser en cette veille de jour férié pourront se rendre à la Bellevilloise pour l’aftershow du festival, avec entre autres DJ Damage des Jazz Liberatorz et la très talentueuse Stacy Epps. Un beau plateau soul/hip-hop pour poursuivre la nuit de la plus douce des manières
De minuit à l’aube. 15/20 euros (+ frais de loc.). La Bellevilloise, 19 rue Boyer, M° Gambetta / Ménilmontant.

Préventes aftershow

2 Comments:

tib said...

"La nouvelle galette de Mos Def, qui trouve encore le temps de rapper entre deux tournages de navets hollywoodiens."

Peut être n'ai je pas saisi l'ironie, ou pet être be kind rewind est un navet, enfin moi je l'avais bien aimé ce film...

Dave said...

Tu as raison, Tib, Be Kind Rewind est un bon film. En plus Mos Def sera à l'affiche, l'an prochain, de "Cadillac Records", un film sur le label blues Chess. Mais si tu regardes sa filmo, dans l'ensemble, il y a quand même une majorité de nanards. Moins qu'Ice T, bien sûr, mais quand même.
A+