09 avril 2009

Cheap Time - Concert au St Ex de Bordeaux le 08/04/09


Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps je vous parlais de l’album garage rock de l’année 2008, celui du trio Nashvillien Cheap Time qui recyclait des thèmes que l’on croyait défunts avec un merveilleux sens de l’écriture et l’énergie brute de la jeunesse. Eh bien grâce à Let’s Panic Later ils étaient hier au St Ex pour assoir leur réputation au pays des mangeurs de grenouille. Le constat est sans appel, la foule est au rendez-vous, Cheap Time étant selon les rumeurs la deuxième meilleure vente des tous les temps chez le disquaire Total Heaven, tout juste après Jay Reatard leur collègue de chez In The Red. Un sacré coup de frais donc pour un genre que l’on croyait en manque d’inspiration, renforcé par les deux premières parties bordelaises très enlevées : le duo d’énervés Hello Sunshine (à eux deux je pense qu’ils auront fait plus de bruit que les deux groupes qui vont suivre réunis) et le punk rock d’ Heartbeeps avec Mr Baboosh à la batterie. Martial Jesus Selector se charge des interludes, tout le monde est content, c’est parti pour le sport.
_

Si le batteur ne semble pas être celui de la pochette (à priori Jon remplacé par Ryan le temps du tour), Stephen est toujours à la basse et le songwritter du garage rock Mister Jeff Novak est bel et bien là. Eh comme toujours ça va très vite, les morceaux s’enchaînent et se déchaînent, sans break, faisant monter une fièvre palpable dans le public. Déjà sur disque il ne fallait pas arriver en retard, 14 titres pour 28 minutes, ça dépote. C’est là que se trouve la force du combo : arriver à dégager de cette énergie primaire des refrains presque pop. Les nouveaux titres, tels que "Woodlandrive" confirment cette orientation. Tout comme les Redd Kross, les Runaways ou plus récemment les Strokes période Is this it ? , le rock garage prouve qu’il peut brailler, aller vite, et surtout composer des vraies chansons. "People talk", "Back to school" ou "Glitter & gold" ressortent admirablement bien à ce petit jeu. Jeunes, accrocheurs et talentueux, les Cheap Time sont définitivement à surveiller de près.

Les Myspace de Hello Sunshine, Heartbeeps, Cheap Time, Let’s Panic Later et St Ex

"Trip to the zoo" (mess around) en live :

1 Comment:

Mickael Choisi said...

Ah merde ! Ca avait l'air bien dis donc.

J'aurais pas pu y être, mais ton compte-rendu donne envie d'écouter ça, tiens.