01 janvier 2007

Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Blogzine musical collectif et collaboratif, Dodb a été créé en 2006 par des amis passionnés pour le simple plaisir de faire découvrir et partager des musiques dites "alternatives" moins mises en valeur par les autres médias. D’une équipe de trois personnes à l’origine, le blogzine compte aujourd’hui plus d’une dizaine de rédacteurs répartis partout en France.

Le blog fait la part belle aux textes et aux chroniques de disques (plus d’un millier en ligne) mais propose aussi des interviews et des comptes-rendus de concerts et festivals français (Rock En Seine, Eurockéennes…) comme étrangers (SXSW, Primavera…).

Les sonorités abordées sont très variées, du rock indé à la house en passant par la soul, le hip-hop et l’électronica. Elles sont en très grande proportion issues des réseaux indépendants français et étrangers qui sont un vivier inépuisable de talents en comparaison à la soupe servie par les majors. Et quand l’actualité des sorties le permet, le blogzine se repenche sur des objets anciens mythiques ou inconnus ainsi que sur des rééditions de disques rares.

L'International Records ?

Depuis le 1er septembre 2012, Dodb et la salle de concert l'International se sont associés pour créer L'International Records, disquaire indépendant à Paris, au 12 rue moret dans le 11ème. Concrètement cela signifie que vous trouverez derrière le comptoir une partie de l’équipe du blog (Dave et Ju, parfois même Fab), et que nous vous proposons une sélection de vinyles (beaucoup) et de CD (un peu) aux petits oignons qui concentre toutes les obsessions de Dodb, et bien plus encore… Psychédélisme, curiosités électroniques, pop arc-en-ciel, disco cosmique, rock garage, dub, deep house, folk, hip hop et rare grooves de tout poil, vous connaissez la maison. N'hésitez donc pas à venir nous rendre visite !

Contacts :

Adresse de la rédaction : Dodb / L'International Records / 12 rue moret / 75011 Paris
Mail : contact@desoreillesdansbabylone.com

Chroniqueurs actifs :

Ju, Dave, Nickx, Antoine , Emmanuel , HIP HOP Bouddhanight

Anciens chroniqueurs :

Psychochanddy, Jessyka, Fabien, Vadz , Charles , Dice Jr. , Fabien M. , Martin , Tony B. , Yann, Damien Jones , Don BachchanTomTrebiv

Ils en ont parlé :

France Inter
Good Karma
Chicken Tandoori
Musique en coulisses
Gonzaï
Volume #7
Longueur d'Ondes #48
Chicken Tandoori (Playlist Dodb)
B Comme Boxsons
Radio Campus Bordeaux
Musik Industry
La supérette de Mod Spé
Nanook

Babylone Promotion ?

Depuis novembre 2008, Dodb a vu son activité se diversifier avec l'ouverture du bureau indépendant de promotion musicale Babylone Promotion. Nous assurons la promotion média (web/presse) d'artistes indépendants tous genres pour des sorties de disque, ainsi que l'organisation de concerts sur Bordeaux. Pour plus de renseignements, rendez-vous à ICI.

Clients Babylone Promotion : Cucumber, Giant Claw, Alcohol Meringue & Us, Sharitah Manush, Tokyo/Overtones, Franklin, The Monkberry Moon Orchestra, Crane Angels, Wooly Jumpers, Suddenly Sunshine, The Rebels Of Tijuana, Abberline, Nada Surf, Shout Out Out Out Out, Chris Joss, The So So Glos, Pony Taylor, Patrick Wolf, Polar Strong, Victory Hall

Concerts Babylone Promotion : Megafauna, SWY, Oh No Oh My, Phantom Buffalo, The Daredevil Chistopher Wright, General Bye Bye, Film Noir, Sweet Apple Pie, Modern Folks, Cocktail Bananas

Et Babylone dans tout ça ?

Synonyme de luxe et de dépravation l’antique capitale mésopotamienne ? Nulle cité au monde ne fut davantage enviée et crainte, chérie et détestée. Cité maudite, symbole d’une société mercantile, décadente, déshumanisée et pervertie, elle invente pourtant tous les savoirs à l’origine des civilisations (écriture, architecture, science, droit, littérature…). A la fois sublime et diabolique, ange et démon, elle incarne la dualité du monde, oscillant entre le bien et le mal, d’autant plus que les Babyloniens ont la réputation d’être de sacrés bons vivants.

Au XIXème siècle, quand la révolution industrielle commence à faire ses premiers dégâts, Babylone devient le symbole des puissants écrasant les plus faibles. Comme un bond temporel de deux siècles, les majors écrasant les labels indépendants. Des oreilles au milieu de tout ça, pour écouter, et tenter d’en tirer le meilleur…

Mais aussi Record Store Daze : 

Depuis l'été 2015, Dodb est aussi une bande dessinée sur le quotidien des disquaires vinyles, sous le nom de Record Store Daze.

2 Comments:

ypsilon said...

initiative au top... Je viens de découvrir votre activité et votre site. Simplement : MERCI!

pourquoipas said...

Bravissimo, je ne vous connaissais pas et quelle heureuse découverte! Vos textes sont fluides et merveilleusement écrits, de vrais morceaux littéraires, donnant à la profane que je suis une envie d'explorer vos coups de coeur.
Merci merci merci