30 avril 2012

Juveniles & Django Django - Concert au 106 de Rouen le 24/04/12


Malgré le début des vacances, le Club du 106 a fait salle comble mardi 24 Avril pour accueillir une des têtes montantes de la nouvelle scène anglaise avec une électro-pop des plus efficaces, le groupe Django Django qui vient de sortir son premier album. Il fût brillamment précédé par le groupe rennais Juveniles dont les quelques titres phares annoncent quant à eux un futur premier album de qualité.


Trio revenant d'une tournée british et scandinave, les Juveniles savent marquer leur public avec un son influencé par la new wave de Siouxie And The Banshees et de New Order. Ce groupe français ne laisse aucun répit à la salle avec une alliance pop / électro soutenue par la belle voix grave du chanteur. "We Are Young" et  "Hard Working Girl" semblent tout droit sortis des eighties, le deuxième titre évoquant encore plus le synthé des premiers albums de Depeche Mode. Leur prestation fût d'une grande qualité et les a mis à égalité avec le groupe phare de la soirée. Espérons que leur titre "Ambitions" sera le signe d'une sortie rapide de leur premier opus.

Après une telle entrée en matière, Django Django, déjà à l'origine d'un vrai buzz sur le net, ne pouvait que surfer sur l'ambiance de la salle. Avec un premier album éponyme, les titres de ce groupe sont faits pour être écoutés en boucle, et les spectateurs étaient déjà de fins connaisseurs de certains morceaux. En effet, il ne s'agit pas simplement d'un groupe faisant partie de la mouvance créée par le succès de Metronomy car les quatre membres ont su créer leur propre son grâce à un savant mélange entre pop, folk, électro et une pincée de country, un son mis en avant par un set des plus maîtrisés. Le premier titre "Hailbop" n'a pas laissé le public se calmer après la première partie avec un son électro et une guitare sixties qui annonce une suite de morceaux plus calme comme  "Firewater" et  "Hand Of Man". Cette première partie du set culmine avec un  "Love's Dart" qui délaisse la partie instrumentale avant de s'élancer vers "Wor", sorte d'électro-country, et le final endiablé de "Live's A Beach".

Le groupe Django Django ne pouvait pas espérer meilleure première partie avec Juveniles, deux explorations différentes de la veine électro-pop mais qui ont laissé un merveilleux parfum de vacances à ce concert.

Chronique de l'album de Django Django sur DODB
Sites de Juveniles, Django Django et du 106

1 Comment:

Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.