21 mars 2010

Nicolas Jaar - Time For Us (2010)

Impossible, en ce moment, d’écouter autre chose que ce "Time For Us" absolument monumental, signé par un blanc-bec de 19 ans, qui, malgré son patronyme à consonance hollandaise, vient de New York et a même vécu au Chili pendant plusieurs années. Ce simple morceau dégage quelque chose d’unique et de profond, alliance d’un groove infectieux, d’une virtuosité technique étonnante et d’un songwriting presque pop. D’où l’addiction presque gênante dans laquelle il me plonge depuis quelques semaines.

A la première écoute, c’est d’abord la prouesse rythmique qui éblouit. Cette sorte de slow-house (aux alentours de 105-110 BPM, soit 10 à 20 de moins qu’un beat house classique) devrait avoir un effet un peu paralysant et, logiquement, réduire le potentiel festif du titre. Il n’en est rien. Les picotements dans les jambes, l’envie irrépressible de secouer la tête et de taper dans ses mains, sont bel et bien là. Jaar se permet même d’inverser le processus traditionnel : au lieu d’accélérer le tempo, il se paye le luxe de terminer sur un long passage à 70 ou 75 BPM. L’effet est incroyable : on est comme en suspension entre deux notes, comme en lévitation. Et puis il y a cette voix, pitchée très bas, qui donne un côté salement funky à toute l'affaire, et surtout une ligne de basse démente et des nappes douces et froides. On écoute ce titre comme on lit une histoire. Jaar y a introduit du suspense, de l'angoisse, et aussi beaucoup d'humour et d'audace. Bref, c'est un bijou.

En face B, la house tribale de "Mi Mujer" est plus qu'honorable, mais ses rafales de percus et ses échantillons de fanfare ne réussissent pas un instant à faire oublier la claque administrée par "Time For Us". Le très hype label Wolf + Lamb a eu mille fois raison d’accorder sa confiance à ce gamin pour sa première sortie de la décennie. Le résultat est un classique. Mais la vraie bonne nouvelle, c’est que le premier album du prodige sortira sur un label bien de chez nous, j’ai nommé Circus Company, maison parisienne dont Dodb a toujours été très friand. Livraison annoncée pour le début de l’été.

En bref : comment, à 19 ans, foutre une trempe à l’ensemble de la planète électronique ? Demandez à Nicolas Jaar, prodige new yorkais et auteur de l'un des meilleurs morceaux de ce début d’année, le bluffant "Time For Us".



Le site et le Myspace de Nicolas Jaar
Le site de Wolf + Lamb

A lire aussi : Nicolas Jaar - Marks & Angles et Clown & Sunset - Inès LP (2010)

14 Comments:

Julien Lafond-Laumond said...

Marrant, j'aime encore plus Mi Mujer qu'A Time For Us. Assez fasciné par le côté Mulatu Astatke du morceau. Mais sinon, pas de doute, c'est pour moi le meilleur ep sorti en 2010.

Anonyme said...

En effet les trucs plus lents ça fonctionne très bien sur le dancefloor ou à la maison c'est pas le premier je pense à newworldaquarium,Mark E,la disco du label italiens do it betters(chromatics)...
J'attends de voir ce que donnera son album

Bishop said...

Je suis bien fan aussi de ce single, bon choix!

marshall said...

Excellent.A signaler égalemnt l'EP Russian Dolls du meme Nicolas Jaar sorti en mars

Branche said...

Rah putain Nicolas Jaar ça fait un an, deux, que j'en entends parler régulièrement comme une interférence et à chaque fois je filtre j'oublie et putain quelle claque ce mec est un vrai surdoué. 19 ans. Quelle classe, quel groove, c'est imparable !

Dave said...

Ce maxi fait l'unanimité et ce n'est pas un hasard... Vivement l'album!
Et merci à tous pour les commentaires!
@Julien: j'aime de plus en plus la face B, mais Time for us reste mon favori.

Dave said...

Merci Marshall de signaler le nouvel EP de Nicolas Jaar qui est, là encore, vraiment excellent. "Russian Dolls", que j'écoute en ce moment même, est moins tape-à-l'oeil et moins groovy que "Time For Us", mais il est encore plus subtil et admirablement produit!

HIPHOP said...

un groove un peu cotoneux, trés agréable ; on est pas toujours obligé de suer sur du james Brown!
merci,trés chouette
J

Ju said...

Chouette morceau en effet. Voilà de quoi te motiver à nous écrire plein de posts non ? (-;

Dave said...

Héhé! Commence pas avec ça, Ju! La culpabilité me ronge!

Benjamin F said...

On s'en remet pas de ce titre... :)

Mark Renton said...

Nicolas Jaar le phénomène de la musique électronique qui arrive a allier plusieurs styles et à créer son propre univers.
Love Teacher / Owe Me et le plus important à mes yeux el Bandido.
Un grand merci à lui et vivement quil vienne se produire en France.

minimalmind.fr

Anonyme said...

à écouter une fois le matin, le midi et le soir et vous irez mieux d'ici quelques jours...


Nicolas Ddict

Luc Fovoir said...

Je viens de découvrir ce mec et j'adore. Mais je préfère "Mi Mujer", envoutant
http://lesconcertsdurdm.blogspot.com/search/label/Nicolas%20Jaar