05 mai 2010

KiNK/Iron Curtis/Ladzinski - Halal Prepared Vol.1 (2010)

En voilà un qui a le vent en poupe ! Ces derniers mois, les blogs spécialisés ne cessent de vanter les mérites de KiNK, Bulgare versé dans la deep-house dont je vous avais touché deux mots à la sortie de son très bon Psyche Funk EP. L’histoire est celle, classique s’il en est, du type sorti de nulle part qui se fait remarquer grâce à un ou deux tracks bien troussés et se retrouve, en deux temps trois mouvements, à bosser pour des labels de référence comme Ovum, Dirtybird ou Mule Electronic. Toujours impeccablement produite, élégante et très deep, la musique de KiNK souffre cependant d’un manque de personnalité flagrant, comme vient le prouver ce nouveau morceau, "Kiss The Sky".

J’avais déjà noté la forte ressemblance entre Psyche Funk et le son de Pépé Bradock, même si ça restait de l’ordre du clin d’œil. Ici, on s’approche presque du plagiat – de très bonne qualité, certes, mais du plagiat quand même ! "Kiss The Sky" ressemble à tel point aux anciennes prods du divin Pépé, et en particulier à "Deep Burnt", que ça en devient douteux… Evidemment, le track fonctionne plutôt très bien. Mais pour un fan de Bradock, subsiste quand même cette impression de déjà-vu assez troublante. C’est d’autant plus troublant que, comme le note l’excellent site LWE, l’autre maxi récent de KiNK (Rachel EP, sur Ovum) contient un plagiat presque grossier d’un vieux titre de Jeff Mills. En même temps, il faut déjà y arriver, à plagier Mills et Bradock ! Et tant que le plaisir est là, il n’y a pas lieu de se plaindre.

Le reste de cet EP, premier d’une série présentant les artistes du label londonien Boe, contient deux plages de house bien conventionnelles, orientées très old-school. La plus intéressante émane de l’Allemand Iron Curtis, qui saccade les synthés et balance du gros clap sans vergogne aucune. En revanche, était-il vraiment nécessaire de nous imposer le track un peu lourdingue du Britannique Ladzinski ?

En bref : KiNK n'est pas loin de plagier Pépé Bradock, mais sa contribution à cet EP (par ailleurs moyen) reste une tuerie deep-house en bonne et due forme.




BOE007 A1 KiNK - Kiss the Skybyboerecordings

Pour mémoire, le titre de Pépé Bradock :



2 Comments:

HIPHOP said...

bof, bof, ça m'ennuie gentiment, déjà entendu en effet
ça vaut pas TIME FOR US ! J'ai chopé le virus!
bise
J

Dave said...

Je me doute bien, mister HIPHOP. Ces chroniques-là, c'est juste pour les aficionados de la house... Pour "Time For Us", c'est différent; le morceau peut séduire un public beaucoup plus large!