09 juin 2007

Junior Cony – Peace Monger (2006)

C’est d’abord derrière ses machines et dans l’univers punk que Junior Cony s’est fait connaître et a évolué. Il débute comme sonorisateur des « Washington Dead Cats », passe aux platines puis au mix de « Ludwig Von 88 » et des « Béruriers Noirs », deux des groupes phares de la scène punk française. En 2003 il a d’ailleurs pris part au retour des Bérus sur scène lors des Transmusicales de Rennes.

Ce dee-jay, qui répond au doux prénom de Jean-Mi, s’engage très tôt dans le milieu alternatif parisien et ce n’est pas un hasard si son nouvel album « Peace Monger » paraît sur le label des Bérus « Folklore de la Zone Mondiale » (FZM).
Après être resté dans l’ombre de ses remuants et débridés créteux, il franchit le pas, et décide de sortir un album en 2003. Il signe chez Crash Disque, et se sert des riddims et des sons qu’il a expérimenté dans son « home studio la Zonmé » pour fignoler son premier album « Inna Roots Tradition ». Un album très posé, dans la pure tradition roots, avec machines électroniques, basses et claviers. Les titres s’enchaînent à merveille, invitant avec délectation à une douce paresse, à une glande maîtrisée. « Un bon petit dub » en somme.
La même année Junior Cony récidive avec cette fois l’aide de deux chanteurs de sound systems Shanti D et Mr. Irie. Les mélodies sont les mêmes, toujours aériennes, très tranquilles. Les deux voix, presque féminines, et les nombreux échos qu’entrelacent les volutes musicales de Junior Cony rendent ce deuxième album «At the Government Shop » plus dynamique et plus original.
Malgré deux albums plutôt bien reconnus par la critique et des performances scéniques aussi performantes qu’enfumées, Junior Cony reste en retrait de la scène dub française. Avec ce nouvel album, le talent de Junior Cony est confirmé mais il ne semble pas encore avoir pris toute sa dimension. En multipliant les collaborations, invitant d’autres artistes et s’ouvrant aux autres influences musicales, Junior Cony devrait sans doute faire reparler de lui. Peut être verrons nous bientôt un nouvel album reprenant les dubs de « Peace Monger » accompagné d’invités.

"Channel 77", extrait de "Peace Monger".



"Too Late Dub" avec Shanti D.

1 Comment:

v3galf said...

ce mec est un génie, sa musique fait voyager et véhicule tellement d'émotions... Pour moi sans un doute le meilleur dub français...