28 mars 2012

2011 ou l’année folle des Flaming Lips

Jamais le mythique groupe d’Oklahoma City n’aura été aussi prolifique qu’en 2011. Tout en démesure et en projets plus frapadingues les uns que les autres, la bande à Wayne Coyne semble ne jamais s’être arrêté d’expérimenter et de sortir des objets musicaux inconcevables en marge du classique format album. Alors certes il y a derrière tout ça une belle idée mercantile (des coffrets ultra limités à des prix exorbitants, essentiellement destinés aux fans hardcore) mais il y a surtout une créativité folle, on s’en doute fortement dûe à l'absorption de drogues hautes en couleurs. Petit résumé d’une année Lipsienne riche en psychédélisme bariolé :

"7 Skies H3", la chanson de 24 heures pour Halloween (31/10/11)

Pour célébrer Halloween comme il se doit, les Flaming Lips ont composé ce morceau de 24 heures, disponible intégralement en streaming mais également en édition limitée (13) sous la forme d’un crâne humain USB pour la modique somme de 5000$! J’avoue ne pas l’avoir écoutée en entier.

Le site pour écouter "7 Skies H3"

"I Found A Star On The Ground", 6 heures pour un morceau (22/09/11)

Les Flaming Lips jouent d’une traite ce morceau fleuve dont les paroles sont notamment composée de noms des personnes qui ont donné de l’argent aux associations chères au groupe. L’Ep est bien-sûr disponible en coffret collector stroboscopique ou entièrement téléchargeable. Sean Lennon y fait une apparition.

Le site avec les explications

"I Found A Star On The Ground" découpée en trois parties :


Sur scène avec Weezer pour créer les Weezer Lips (31/07/11)

Les Flaming Lips ont partagé la scène avec Weezer le temps de deux concerts pour jouer des morceaux partagés des uns et des autres, mais aussi du Black Sabbath.



Un Ep collaboratif sur la NASA et les acides avec Lightning Bolt (28/07/11)

Le duo primal Lightning Bolt a collaboré le temps de quatre titres avec les Flaming Lips pour accoucher d’un Ep de 4 titres aux noms tous plus barrés les uns que les autres : "I’m Working At NASA On Acid", "I Want To Get High But I Don’t Want Brain Damage", "NASA's Final Acid Bath" et "I Want To Get Damaged But I Won’t Say Hi".

"I’m Working At NASA on Acid" :


"I Want To Get High But I Don’t Want Brain Damage" :


"NASA’s Final Acid Bath" :


"I Want To Get Damaged But I Won’t Say Hi" :


Un Ep de trois titres sur clef USB au sein d’un fœtus en gélatine (09/06/11)

Après le crâne et le vagin, c’est au tour du fœtus en gélatine de voir le jour chez les Flaming Lips avec le Gummy Fetus Ep, qui contient donc comme d’habitude sa clef USB à l’intérieur. On y trouve encore des titres à rallonge : "Enthusiasm For Life Defeats Existental Fear Part 2", "Steven's Moonbow" et "Squishy Glass".

"Enthusiasm For Life Defeats Existental Fear Part 2" :


"Steven's Moonbow" :


"Squishy Glass" :


Un Ep en collaboration avec Prefuse 73 (25/05/11)

Les Flaming Lips s’associent à Guillermo Scott Herren pour sortir un Ep ultra limité et marbré de 4 titres.

"Supermoon Made Me Want to Pee" :


"Heavy Star Movin'" :


"Be Like That That That" :


"Guillermo's Bolero" :


Le Gummy skull, Ep de 4 titres dans un crâne en guimauve (21/01/11)

Le principe est simple, manger le crâne pour pouvoir manger le cerveau pour pouvoir trouver la clef USB qui contient l’Ep. Les crânes pèsent 3 kilos et valent 150$ chacun.

"Drug Charts" :


"In Our Bodies Out Of Our Heads" :


"Walk With Me" :


"Hillary's Time Machine Machine" :


Un Ep sous acide avec Neon Indian (25/03/11)

Edité en vinyle à 1000 exemplaires (sold out) la collaboration des Flaming Lips avec Neon Indian est un joyeux bordel blindé d’effets psychédéliques, gentiment composé sous acides. Les titres valent encore leur pesant d’or : "Is David Bowie Dying? ", "Alan's Theremin", "You Don't Respond", " Do You Want New Wave Or Do You Want The Truth Part 2".

L’Ep en écoute intégrale :



Zaireeka retravaillé en 12 pistes sur téléphones portables (15/01/11)

Zaireeka c’est ce fameux album divisé en 4 cd destinés à être joués simultanément sur 4 appareils distincts. Et ien les Flaming Lips ont eu l’idée lumineuse de le séparer en 12 pistes et de le rejouer sur 12 téléphones portables simultanément. Il fallait y penser.

Démo :


Résultat final :


A noter que les Lips ne se reposent pas sur leurs lauriers puisque l’année 2012 s’annonce également très charge avec (entre autres) la sortie d’une compilation d’inédits avec (entre autres) Nick Cave, Yoko Ono, Bon Iver ou Wilco pour une reprise des Beatles, mais aussi des reprises de Woody Guthrie et Sean Lennon sur Ipad, un documentaire sur The Soft Bulletin ou encore une comédie musicale sur le thème de Yoshimi. Les fans n’ont pas fini d’en avoir pour leur argent.

4 Comments:

HIPHOP said...

Je propose d'écouter le morceau de 24 heures en regardant le film de warhol qui montre un gars endormi pendant je sais plus combien d'heures zzzzzz... :-)
bon je retourne écouter Miles Davis :-)

il faut quand même avoir un joli porte feuille pour acheter toute cette épicerie

Ju said...

Deal !

J'ai quand même écouté celui de 6h!

Oui c'est vrai qu'il faut pouvoir se payer tout ça. Ca semble réservé aux fans fortunés, mais en même temps tout est dispo gratos en mp3 sur le net donc c'est réglo. Mais au moins comme ça je pense que les Lips ne connaissent pas la crise, et font plaisir à tout le monde!

Nickx said...

Bon Ju, à quand la brisure du signe indien et ton premier concert initiatique des Lips ?!

Ju said...

Je sais, je sais.. Ils passent à Porto bientôt alors je me tâte..

(Nickx fait dans la série de commentaires ce matin, c'est bien!).