17 septembre 2019

Taxi Girl - Seppuku (1982)

A l'origine il était prévu qu'une lame de rasoir ornât la somptueuse pochette de Jean-Baptiste Mondino. Ceci sans doute pour être raccord avec l'esprit yakuza et le mood mortifère de l'unique album de Taxi Girl.

Las la censure et plus prosaïquement les risques d'endommagement pour les disques voisins dans les bacs ont eu raison de cette lumineuse idée. Ne resterait donc que la geisha et son sabre.

Lorsque ce premier album de l'hydre à trois têtes (Daniel Darc - Laurent Sinclair - Mirwais Stass) est écrit au début des années 80, le groupe français qui a connu un succès phénoménal avec les simples "Mannequin" et plus encore "Cherchez le garçon" est paradoxalement au bord de l'implosion. Le bassiste qui ne s'entendait avec personne et dont le look était nié par la bande s'est tiré - plus aucune trace de Stéphane Erard - Pierre Wolfsohn batteur de son état est décédé d'une overdose. Le groupe ne peut plus se voir, les relations sont particulièrement tendues entre Laurent et Mirwais, la bande splitte toutes les semaines, Alexis le manager est de moins en moins fiable et la poudre fait bien sûr des dégâts. Dans ces conditions et avec une section rythmique décimée, comment envisager un sequel ?

C'est sous la férule de Jean-Jacques Burnel qui s'est notamment lié à Laurent Sinclair et l'a pris sous son aile que le trio survivant va panser ses plaies et enregistrer aux côtés de Philippe Le Mongne (basse) et de Jet Le Noir (batterie... en fait Jet Black, batteur en chef des Stranglers) son unique LP. L'album bénéficiera d'une sortie en Angleterre dans la langue du pays hôte, avec la tournée outre-Manche qui s'ensuit. Les trois membres fournissent à part égale le matériel pour le disque, si l'on excepte le funèbre "Avenue du crime" qui est le fruit d'une collaboration antérieure entre Fred Chichin et Laurent Sainclair.

Toute sa vie Daniel Darc détestera ce disque qui fait la part belle aux claviers et fait bien plus qu'évoquer le son mid-eighties des Stranglers, bien que les deux groupes aient toujours eu une identité bien distincte. Lui rêvait de distortion, de dissonances en fan avide de Coltrane, des Stooges et de country-blues rêche. Or son rêve ultime qui est sans doute de donner au rock français un équivalent pop de Blue Öyster Cult est vite mis à mal. Les guitares de Mirwais hors chorus sont noyées dans le mix. L'album produit par Burnel, sans aspérités, sonnera somme toute assez sage.

Pendant que dans l'Hexagone Indochine son véritable challenger pop n'en finit plus d'usiner ses hits hédonistes et dansants, Taxi Girl donne ainsi dans le mortifère. Il pourra être reproché à Darc le maniérisme traînant et désinvolte de son chant. Pas d'être un parolier à l'accroche déterminante ("Avenue du Crime / Les bottines jaunes revivent / Sous les pantalons straight" ) qui fait bien sûr écho à la judéité des membres de TG. Sur "Viviane Vog", signée.....Viviane Vog, l'un des alias de Daniel, il est vaguement question d'amours contrariées sacrifiées - Darc est ouvertement bisexuel.

Pour le reste, de drôles d'histoires d'enfermement avec toujours cette thématique asiatique ("Musée Tong"), les hymnes que sont ces singles parfaits (" Les armées de la nuit", "La femme écarlate"). Sur ce dernier titre, une génération d'auditeurs aura patiemment flingué ses diamants pour jouer à l'envers l'outro menaçant censé dévoiler une prière païenne.

En vain. "La femme écarlate" resterait hermétique à la fonction Reverse de nos Audio-Technica. Et  Seppuku de garder pour toujours inviolées ses intentions cabalistiques.

En bref : forcément le disque pop français d'une génération quand il n'y avait pas d'autre choix entre cela ou Starshooter, Telephone et autre Bijou. D'une noirceur indomptée.




47 Comments:

Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme said...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.